1433852_43110246

Qui ne s’est jamais trouvée trop grosse ou beaucoup moins belle face à ces femmes “ZÉRO défaut” que l’on aperçoit dans les publicités de cosmétiques ou sur la couverture de nombreux magazines ?
Chaque femme confrontée 3 minutes à ces images, sent son estime de soi baisser à l’idée de n’être pas parfaite aux yeux de la société.
Mesdames, la femme parfaite n’existe pas !


Le régime photoshop pour cet été par STILL31

L’image de la femme parfaite

1193164_27955738L’image de la femme « parfaite » est aujourd’hui partout, que ce soit dans la publicité, à la télévision, les clips vidéo, lors des défilés de mode et dans les magazines. Dans le but de vendre des produits (souvent des cosmétiques), ils séduisent les consommatrices en mettant en avant des femmes physiquement idéales payées pour porter le message « si vous utilisez ce produit, vous serez aussi belle que moi » (mais oui bien sûr… c’est cela oui !). La femme est alors utilisée comme «objet» car elles sont davantage mises en avant que le produit lui-même. Mais ces modèles féminins ne reflètent en aucun cas la réalité en raison de l’utilisation de logiciels de retouches photos, et notamment le fameux Photoshop. Les femmes sont perçues comme des idéaux féminins qu’aucune femme réelle ne peut atteindre ; ceci peut engendrer de nombreux complexes liés au poids ou à l’âge.

L’utilisation abusive de Photoshop

1142975_85537521Photoshop est un logiciel de retouche de photos, utilisé non-stop pour corriger les moindres petits défauts des mannequins et les faire ainsi paraître parfaites dans les médias. Mais ce logiciel est très controversé car souvent les retouches sont excessives. Cependant, avant de réaliser un ensemble de retouches, il y a toute une équipe de professionnels prenant en charge les mannequins pour gommer certains défauts : les coiffeurs pour rendre leurs cheveux impeccables, des maquilleurs pour leur donner un teint lumineux et effacer les plus petits boutons, mais aussi les photographes et cadreurs qui opteront pour la lumière qui efface pour offrir à la peau l’apparence la plus lisse. Après avoir été “photoshopés”, les mannequins semblent avoir 2 tailles de moins ou, dans certains cas, la peau d’une jeune fille de 20 ans (tandis que le modèle peut-être âgé de 60 ans !).

L’impact (complexe du poids ou de l’âge)

1143706_96520228Chez les jeunes filles, les médias sont souvent très importants car elles cherchent, par identification, a ressembler à leur célébrité préférée, vue à la télévision ou dans les magazines. Et c’est en constatant que celle-ci porte tel ou tel vêtement, piercing ou tatouage que ces jeunes filles chercheront à imiter leurs idoles pour se sentir belles et à la mode.
Cependant, certaines vont aller jusqu’à porter des vêtements inadaptés à leur âge (phénomène de l’hyper sexualisation des plus jeunes), ou alors, à faire des régimes drastiques pour être aussi minces jusqu’à mettre leur santé en jeu.

Face à ces images parfaites de femmes “zéro défaut”, les femmes ont de plus en plus de mal à s’accepter comme elles sont, et voient ainsi baisser leur estime de soi car elles comparent leur image à celle de femmes aux courbes sensuelles, aux jambes interminables, à la peau impeccable… Or, ces images leur rappellent qu’elles ne ressemblent en rien a cela. Et à cause de ces complexes ancrés, la plupart font appel à la chirurgie esthétique afin de se rapprocher au maximum des l’image de déesse et des canons de beauté que les médias mettent en exergue.

Toutefois, nous sommes aujourd’hui de plus en plus conscientes que ces publicités qui présentent des femmes parfaites, ne sont en réalité que des photos retouchés. En effet, beaucoup de vidéos sont apparues sur le net pour prouver à quel point les photos sont modifiées (ex : la photo d’une pizza transformée en une très très belle femme).

L’on attend également l’existence d’une loi pour imposer la mention « photo retouchée » sous certaines publicités.

Ceci permettrait de signifier à toutes les femmes que vous êtes très belles comme vous êtes !

Sources

—————–
Auteure de cet article
Denise QUIZON

IMG_0550Chargée de communication (stagiaire) chez SpotPink. Je suis actuellement en fin de 1ère année BTS Communication à SUP DE PUB Paris. Je me suis très vite intéressée au monde de la publicité et à tous ses aspects, c’est pour cette raison que j’aimerais travailler en tant que Chef de Projet en Agence à la fin de mes études. La musique et le cinéma jouent un rôle important dans ma vie. Vous pouvez me contacter via Twitter @denise_quizon ou sur Facebook Denise Ashley Quizon et je signe mes tweet sur @spotpink par ^D

(Article lu 3785 fois)

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.