Source photo : http://ow.ly/y5orJ

Source photo : http://ow.ly/y5orJ

Notre attention ne serait retenue que 8 secondes ! A l’ère de la surinformation, notre attention est de plus en plus difficile à capter et en particulier pour les publicitaires. Bien que 8 secondes paraissent très courtes, c’est le temps dont vous disposerez pour convaincre votre interlocuteur avant que son esprit divague. Les spécialistes du marketing doivent être de plus en plus inventifs pour réussir à retenir notre attention plus de 8 secondes.

Nos capacités de concentration sont nettement en baisse. Avec l’avènement du numérique et la généralisation de l’usage d’internet, nous sommes de plus en plus sollicités par les publicités ciblés, les emails, les fenêtres « pop-up »… Chaque jour, nous consultons notre téléphone environ 150 fois et nous recevons dans notre boite mail une quarantaine de courriels, sans compter les 3.000 informations par jour que notre cerveau doit traiter.

[1]Selon Christophe Lachnitt (spécialiste de l’analyse marketing), notre capacité de concentration s’amenuise de jour en jour. En effet, notre attention, retenue 12 secondes il y a 10 ans, ne l’est désormais que 8 secondes. A ce temps passé à se concentrer, s’ajoute les 30 secondes de lecture quotidienne pour chaque email.

visuel article concentration 2Suite à ce constat, les publicitaires et les spécialistes du marketing ont dû modifier leur stratégie d’approche du consommateur. Pour optimiser ces 8 précieuses secondes, les communicants sont de plus en plus réactifs en utilisant l’actualité par exemple. Pour optimiser ses ventes, la marque AXE (en haut à gauche) s’est servie de l’événement sportif de la coupe du monde de football en 2010, tandis que la marque OASIS (en haut à gauche) a mis en situation ses fameux personnages en forme de fruits lors de l’élection du Pape François 1er. Enfin, la marque suédoise IKEA (en bas), a surfé sur le buzz « allo…mais allo quoi » pour une stratégie marketing intense et de court terme.

Cependant, ces coups marketing sont parfois insuffisants pour attirer l’attention des consommateurs, exposés à plus de 500 publicités par jour. Grâce ou à cause d’Internet, l’heure n’est plus à la publicité qui s’adresse à tout le monde… Si auparavant, l’idée était de parler au plus grand nombre de personnes, aujourd’hui, les marques préfèrent personnaliser au maximum le message sur le net par l’utilisation notamment de cookies. Ceux-ci associent les renseignements personnels d’un internaute avec ses préférences, ce qui permet aux communicants de créer des publicités spécialement conçues à son intention.
Cela suffira-t-il à capter ces 8 petites secondes de concentration dont nous faisons preuve ? Ce qui est sûr, c’est que les publicitaires devront redoubler d’efforts pour tenter d’élaborer des stratégies susceptibles de surprendre les consommateurs de façon innovante et ingénieuse.

Pour avoir un aperçu des opérations de communications les plus folles, suivez le lien  : http://ow.ly/y5gRB 

Sources :

  • [1] Source M6 – Journal télévisé 1945 du 05/06/2014 (19 à 22 minutes) Source M6 Info

———–
Auteure de ce billet

PHOTO BIO

Harmonie FYM
Stagiaire chargée de communication et de marketing, je suis actuellement en Master de Communication Culture, Médias à Paris XIII. Je m’intéresse particulièrement au monde des médias et à la communication. Originaire de Limoges, je suis partie à l’assaut de la capitale pour suivre mes études dans un domaine qui me passionne. Vous pouvez me contacter via Facebook.

(Article lu 1725 fois)

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.