Bien dormir pour bien apprendre

ApprendreIl y a quelques siècles, le travail était majoritairement physique. Désormais, la société intellectualisée implique une organisation du travail gérée par la pensée. Un des problèmes de notre siècle, est d’arriver à déconnecter notre cerveau du monde extérieur pour bénéficier d’un sommeil réparateur. Il est connu de tous que le sommeil est un élément essentiel pour un travail efficace. Par exemple, il est conseillé aux étudiants de relire leurs cours avant de dormir pour mieux le mémoriser. Pourtant, avec l’hyper-sociabilité qui caractérise la société moderne, chacun trouve souvent de bonnes raisons ou excuses pour justifier un manque de sommeil.

Deux types de sommeil : paradoxal et profond (ou dit classique)

En apparence une personne endormie est inactive, pourtant ses neurones ne le sont pas ! En y regardant de plus près, les chercheurs ont pu démontrer 2 types de sommeil. Le sommeil paradoxal, caractérisé par des battements de cils rapides, est celui qui est générateur de rêves et dont la durée des cycles augmente au fil de la nuit jusqu’à atteindre 20 minutes. Le sommeil profond, le plus réparateur, est quant à lui, marqué par un électroencéphalogramme au rythme calme. Il permet de favoriser la mémorisation, phase pendant laquelle le cerveau revient de lui-même sur les événements de la journée pour mieux les assimiler. Bien que leurs mécanismes exacts soient encore peu connus, l’apprentissage et la mémorisation sont souvent décrits par 3 fonctions :

  • pendant la journée, l’individu acquiert de nouvelles connaissances qui doivent être assimilées ;
  • puis pendant la nuit, la phase de consolidation permet la “fixation” (ou l’ancrage) de l’information ;
  • et enfin, lors du rappel, le cerveau puise, de façon consciente ou inconsciente dans la mémoire, les informations stockées.

Les effets de la privation de sommeil

Pour comprendre les liens entre le sommeil et l’apprentissage, des chercheurs des universités de New York et de Pékin ont privé des souris de sommeil, après qu’elles ont été entrainées à exécuter une tâche. Ils ont fait varier le sommeil en le réduisant partiellement, ou de façon sélective et, en le supprimant totalement. Lors d’une privation totale, les neurones et les muscles ne sont pas mis au repos, leur synchronisation devient donc plus dure. En raccourcissant la durée du sommeil, celui-ci devient de mauvaise qualité et altère l’humeur de l’individu. Or, les changements d’humeur affectent notre capacité à acquérir de nouvelles informations et à les garder en mémoire. Après l’apprentissage, les souris privées de la phase de sommeil profond, sont donc privées du stade de consolidation des connaissances, ce qui réduit le bénéfice escompté de cet apprentissage. Toute privation de sommeil engendre un appauvrissement du développement des neurones et finit par engendrer la mort.

Importance du sommeil dans la mémorisation

Pour vérifier l’importance du sommeil dans le processus de mémorisation, des chercheurs ont mené une étude qui consistait à :

  • faire apprendre deux morceaux de musique à un groupe d’individus,
  • leur faire faire une sieste de 90 minutes sur fond sonore musical, mais avec la diffusion d’une seule des deux mélodies apprises.
    Au réveil, seul ce morceau a été mémorisé, preuve de l’importance du sommeil dans la mémorisation.

Souvenons-nous du vieil adage « La nuit porte conseil ». Le sommeil se perd mais ne se récupère pas. Sans un sommeil adéquat, les neurones se développent moins, fonctionnent moins bien et perdent leurs qualités. Il s’en suit que nos capacités à prendre les bonnes décisions, à émettre de bons jugements et à être réactif diminuent. Nous devons veiller à ce que notre vie sociale parfois trop envahissante, n’entraine pas un sacrifice de sommeil trop important. L’apprentissage de la méditation est aujourd’hui conseillé pour reprendre le contrôle de la pensée et libérer le cerveau afin qu’il accomplisse ces tâches pendant les phases du sommeil. Alors, pourquoi s’en priver ?

SOURCES :
* 4 exercices pour retrouver un sommeil réparateur
Vidéo : les bienfaits de la méditation

—————————
Auteure de cet article

jude-portraitJudith Portron
Stagiaire chargée de marketing et communication chez SpotPink, je suis étudiante en deuxième année d’école de commerce, Kedge à Bordeaux. Je suis passionnée par le domaine du marketing et des outils de communication, éléments indispensables au développement et au succès d’une entreprise. Très intéressée par l’entrepreneuriat, je souhaiterais dans le futur mettre à profit mes connaissances et mes expériences professionnelles dans une création d’entreprise. Dynamique et joviale, l’équitation et la musique ont une part importante dans ma vie. Vous pouvez me contacter via mon compte Twitter ou mon profil LinkedIn : Judith Portron. Mes tweets sur @spotpink seront signés par ^J.

 

(Article lu 1977 fois)

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.