Avez-vous déjà pensé à quel point votre portable est entré dans votre vie quotidienne ? Quelle serait votre réaction si vous perdiez votre smartphone ? Pourriez-vous imaginer votre travail sans utilisation de portable ? ROOMn a dévoilé le 20/02/2013 une étude sociétale, en partenariat avec l’IFOP, sur le sujet de la relation que les Français entretiennent avec leur mobile.

echant

42% des Français interrogés se sont déclarés dépendants à leur mobile.

1

Crédit : ROOMn

Les plus dépendants parmi eux sont des jeunes de moins de 25 ans (78%) et des cadres supérieurs (62%). Ce sentiment de dépendance au mobile varie non seulement selon l’âge et la profession mais aussi selon le sexe, le lieu d’habitat et le type d’appareil. Selon ces critères, les plus dépendants sont les femmes de la région parisienne et possesseurs de smartphones.

3

Crédit : ROOMn

Cette dépendance impacte la vie quotidienne des Français puisque 27% d’entre eux ont besoin de consulter leur portable au moins une fois par heure et 54% développent le comportement « multitâches » en utilisant leur téléphone quand ils sont devant la télé, par exemple.

Un Français sur deux se dit “ennuyé” en cas de perte de son mobile et un Français sur cinq se dit énervé lorsque cela se produit.

2

Crédit : ROOMn

En conclusion, très peu de Français reste indifférent à la perte du portable. Les jeunes de moins de 25 ans sont plus sensibles à ce problème. Plus d’un sur deux ressent un sentiment fort lorsqu’il égare son mobile : ennui, énervement, panique et stress.

Les principales raisons des sentiments négatifs liés à la disparition d’appareil sont :

  • l’accès aux données bancaires et la perte des contacts,
  • le coût de remplacement (40% chez les possesseurs de smartphones),
  • et le simple fait de se retrouver sans portable (30%).

52% des Français consultent leur téléphone pour des raisons professionnelles en dehors de leur temps de travail.

4

Crédit : ROOMn

L’utilisation des téléphones portables favorise le développement du travail nomade. Les Français consultent de plus en plus leur portable pour des raisons de travail et souhaitent voir leur entreprise développer et faciliter la possibilité de travailler en situation de mobilité. Cette tendance est forte surtout parmi les jeunes de moins 35 ans (57%) et les habitants de la région parisienne (61%). La plupart des participants considèrent le travail nomade comme un gain de liberté et le signe de confiance de l’entreprise à l’égard de ses salariés.

———————————————————————

Auteur de ce billet :

Anastasia KRASULINA

Anastasia KRASULINA, Chargée de Communication et Marketing (stagiaire) chez SpotPink.
Actuellement en MBA Marketing Management je suis diplômée d’un M1 de Psychologie sociale appliquée (contextes organisations, décisions) et d’un M2 de Psychologie du développement.
Je suis Russe et ai fréquenté l’Ecole spéciale de français №1216 (Moscou).
J’ai passé 5 mois à l’Académie de photographie de Moscou.
Vous pouvez me faire parler en Anglais, Français, Italien et Russe.
Mon compte Twitter

(Article lu 2211 fois)

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.