La #procrastination ou l’art de remettre à plus tard

torn-paper-18-1295050-mLa procrastination ou la tendance à remettre au lendemain est un phénomène très répandu. En effet, pas moins de 20 % de la population souffre de procrastination chronique. Elle est souvent accompagnée de sentiments de culpabilité, voire de honte, du fait que l’on reporte l’action au lieu d’agir : on sait ce que l’on devrait faire, mais on n’arrive pas à s’y résoudre.

Pourquoi procrastine-t-on ?

Parfois, on procrastine tout simplement parce que la tâche à réaliser n’est pas plaisante, alors qu’il y a tant de choses tellement plus agréables à faire, des choses qui, en temps normal, ne nous enchanteraient pas nécessairement, mais qui semblent soudain bien plus attrayantes (comme nettoyer son frigo par exemple).

On procrastine aussi par peur de l’échec. Ne voulant pas s’y confronter, cela provoque un comportement d’évitement. Pourtant, notre conscience est rarement soulagée lorsque nous procrastinons, car la tâche à accomplir continue de nous tourmenter ; mais la peur de ne pas savoir comment s’y prendre, par où commencer ou encore de ne pas être à la hauteur, nous empêche de nous y attaquer.

Le perfectionnisme peut également pousser à la procrastination : le désir d’accomplir une tâche le plus parfaitement possible entraîne une angoisse pouvant amener à repousser le passage à l’acte.

Enfin, selon les psychologues, les émotions jouent un rôle fondamental dans la procrastination : en effet, on s’imagine que ‘le moi futur’ sera plus apte à affronter la tâche que ‘le moi présent’, qu’il sera davantage capable de contrôler des émotions, telles que le manque d’assurance et la frustration. Ainsi, on espère secrètement que nos capacités de coping (capacité à faire face) se développeront miraculeusement pour nous permettre de maîtriser ces émotions.

sea-lion-1349267-mLa procrastination : faut-il s’en défaire ?

Souvent considérée comme un défaut, la procrastination peut malgré tout avoir une influence positive sur notre activité. En général, procrastiner ne signifie pas ne rien faire, au contraire. Bien que ce ne soit pas pour la tâche que l’on souhaitait accomplir au préalable, la procrastination peut rendre productif et efficace.

La procrastination permet entre autres :

  • de réfléchir, d’organiser ses priorités,
  • d’accomplir d’autres tâches que l’on aurait sinon repoussées (régler des factures, ranger son bureau, faire le ménage…),
  • d’être créatif, d’alimenter l’inspiration.

On n’en est pas toujours conscient, mais la pensée continue son cheminement, même lorsque l’on fait autre chose et, elle peut même faire survenir des résultats inattendus !

Toutefois, si la procrastination peut être bénéfique pour l’accomplissement d’une tâche, elle peut également être handicapante, lorsque celle-ci est source de stress et d’anxiété. C’est pourquoi il peut être important de trouver des moyens de la contrôler.

Quelques conseils pour éviter de se laisser submerger par la procrastination :

  • se donner des buts réalisables pour soi (pour ne pas se décourager),
  • diviser les tâches lorsque celles-ci semblent trop importantes,
  • trouver un sens, une motivation dans la tâche,
  • faire des listes de priorités, en pensant à varier les plaisirs et déplaisirs,
  • se récompenser lorsque l’on fait des progrès (c’est un meilleur conditionnement que la punition),
  • éviter les distractions (le téléphone, les e-mails…),
  • réfléchir à quel moment de la journée on est le plus productif,
  • analyser notre perception des activités pour lesquelles on ne procrastine pas, afin de comparer avec celles pour lesquelles on procrastine,
  • etc.

Diviser une tâche en plusieurs petites tâches abordables peut être crucial. Rien n’est plus angoissant que d’envisager le travail à faire comme une énorme montagne insurmontable. En effet, pourquoi aurait-on envie de la surmonter si l’on a l’impression que c’est perdu d’avance ? Ainsi, le fait de définir plusieurs petites tâches plutôt qu’une grande, pourrait rendre l’ensemble moins menaçant.

Se donner des buts réalisables est également primordial, tant au niveau de la quantité qu’au niveau du temps que l’on s’alloue pour les exécuter ; même si cela revient à se fixer des buts qui paraissent insignifiants de l’extérieur. C’est là qu’il est important de s’appuyer sur ses comportements antérieurs plutôt que sur l’opinion générale.
Tout est une question d’équilibre : il ne s’agit pas de se jeter tête la première dans le travail (fuite en avant subite), ni pour autant le reporter indéfiniment. Cependant, rien ne sert de dire à un procrastinateur de s’y mettre, cela reviendrait à dire à quelqu’un de déprimé d’être joyeux.

Il est en outre important de se pardonner lorsque l’on a procrastiné ! Une étude de 2010 a démontré que les étudiants qui se pardonnaient d’avoir procrastiné lors d’un premier examen, avaient moins tendance à reporter leurs révisions pour le second examen.

maine-coons-kittens-1132479-mÀ essayer ?

Il existe une page internet nommée « Written? Kitten! » censée aider à combattre la procrastination. Le principe en est simple : tous les cent mots écrits, une image de chaton apparaît à l’écran. Cela procure à la fois un but, une motivation et une récompense ! Malgré tout, bien que le concept soit intéressant, les images peuvent-elles réellement procurer une motivation suffisante ? Car si la récompense n’est pas à la hauteur de l’effort fourni, il y a de chances que l’on se décourage après les cent premiers mots écrits… Peut-être que de courtes vidéos amusantes seraient plus efficaces ?

Êtes-vous procrastinateur ? Faites le test de Psychology Today: Here to Help !

Sources

Pour aller plus loin

———————–

Auteure du billet

P1100663bis1Tamilla STICHWEH
Chargée de Communication et Marketing (stagiaire) chez SpotPink. Je suis actuellement en Master 1 de Psychologie Sociale Appliquée à l’université de Paris Ouest Nanterre. Outre la psychologie et ses nombreux domaines d’application, je suis passionnée par l’écriture et le cinéma. Je parle français, allemand et anglais. Vous pouvez me suivre sur mon compte Twitter @Tamilla_St

 

(Article lu 7882 fois)

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

WordPress spam bloqué par CleanTalk.