Le secteur de la communication a été l’un des premiers domaines a devoir accomplir sa révolution numérique en passant par la digitalisation de ses processus. La façon de communiquer a dû évoluer au gré des 5 générations de l’Internet. Du Web 1.0 consacrée uniquement à la lecture jusqu’aux prémisses du Web 5.0[1] dans lequel l’interaction Homme-ordinateur se veut “émotionnelle”[2], la masse d’information est démultipliée et la dynamique et dorénavant multidirectionnelle.

Organisations publiques, entreprises et associations ont modernisé leurs pratiques pour se faire une place sur la toile car la révolution numérique a complètement chamboulé la façon de partager et de consommer l’information. Du reste, leurs objectifs sont maintenant différents. Les entreprises par exemple n’ont plus qu’un seul mantra : elles aspirent à ce que leur marque devienne l’amie du client. Loin de l’idée de faire “acheter” à tout prix, la fidélisation du consommateur et la valorisation du produit constituent le cœur de leur action.

Les associations de type Loi 1901 sont constituées pour servir une cause sans but lucratif. Leur présence sur les réseaux sociaux vise à les faire connaître, à valoriser leurs activités et à inspirer le plus possible d’internautes. Ces derniers peuvent être partie prenante de la communication dans l’intérêt du projet collectif. C’est ainsi que le but de l’association finit par devenir le but de l’internaute. Prenons le cas de la Société Protectrice des Animaux (SPA) pour étudier cette nouvelle tendance.

« La communication digitale est clé pour l’action bénévole, engagée et militante, et ce pour l’ensemble des associations en France. On peut y retrouver des témoignages, des chaînes de solidarités, des dénonciations avec preuves médias à l’appui : bref, des mobilisations humaines concrètes…
Comme sur toute place publique, les citoyens – ici internautes – réclament justice. Force est de constater que c’est ainsi que les signalements nous parviennent le plus vite. Nos services juridique de protection animale et d’enquêtes, ainsi que notre Cellule Anti-Trafic, se nourrissent également des informations délivrées par les internautes, une fois celles-ci vérifiées. »
Alexandra Cronel  🐾Responsable communication digitale, La Société Protectrice des Animaux.

La SPA en quelques mots…

La SPA (Société Protectrice des Animaux) est une association française d’intérêt public à but non lucratif[3]. Fondée en 1845 par le Docteur Etienne Pariset, elle agit au profit de la cause animale en dénonçant la maltraitance et en militant pour les droits des animaux. Équidés, félidés, canidés, animaux de fermes ou encore NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) sont aussi proposés à l’adoption par l’association qui est implantée dans toute la France avec 62 refuges et Maisons SPA, 12 dispensaires et le siège se trouve à Paris 17e[4] [5].
Avec près de 46 500 animaux recueillis et 42 971 animaux adoptés (soit environ 117 adoptions par jour) et plus de 60 millions de dons récoltés, il va sans dire que la SPA constitue LA référence en termes de bien-être animal sur notre territoire[6].
De plus, la SPA a obtenu le renouvellement du label “Don et Confiance”, garantissant transparence, respect du donateur et rigueur financière, de quoi rassurer les plus perplexes !
Avec ses plus de 53 000 abonnés sur Twitter en janvier 2020, sa présence sur les réseaux sociaux est totalement justifiée. Toutefois, la SPA n’est pas seule à contribuer à son succès : les internautes, plus communément appelés “twittos” sur Twitter sont eux aussi des promoteurs de l’image de l’association. Les socionautes et le community manager de la SPA agissent de concert et dans un but commun pour relayer des retours d’expérience sur une adoption réalisée, mais aussi et surtout lorsqu’il s’agit de sauver un animal en danger immédiat.

Tweeter au profit de la cause animale

En effet, ce que l’on pourrait appeler “processus de sauvetage” se déroule de plus en plus souvent sur Twitter. Le mérite de ce type d’action ne revient pas uniquement à la SPA car certains twittos sont aussi les héros de l’histoire. Les “Snowden de Twitter”, comme j’aime les appeler, contribuent également à dénoncer la maltraitance animale.
Comme vous avez certainement pu le constater, l’on trouve depuis plusieurs années de nombreuses vidéos et photos circulant sur la toile attestant d’une véritable cruauté pratiquée envers des animaux. Snapchat, Twitter, voire même Facebook, toutes les plateformes de communication sont concernées car c’est par leur biais que les twittos lanceurs d’alerte interviennent.
Ces derniers vont relayer sur leurs comptes Twitter personnels la vidéo et/ou la photo en question, et ce faisant mentionnent le compte Twitter de la SPA sur Twitter @SPA_Officiel. Il s’agit là de l’une des principales caractéristiques de ce sauvetage.

En plus de faire appel à la SPA, l’internaute en question va jusqu’à mentionner la plateforme sur laquelle la vidéo ou la photo à été postée. De ce fait, ladite plateforme, tenue d’être réactive dans sa réponse aux demandes des internautes, pourra effectuer des modification de paramétrages et agir selon ce qu’il est toléré de publier ou non.
Faisant preuve d’empathie, c’est aussi grâce à la communauté et à sa réactivité que la vidéo pourra devenir virale et être vue par un nombre maximum de personnes. Ainsi, se met un place un processus itératif dans lequel les fonctionnalités de retweet, de mise en favoris ou encore de réponse/citation prennent tout leur sens !

La toile comme outil de pêche à l’information

Les internautes vont aussi participer à la recherche d’informations sur l’agresseur ainsi que sur toutes les personnes impliquées dans l’acte de maltraitance. Ils mèneront leur enquête en effectuant des recherches sur ces mêmes plateformes. Voilà donc une parfaite illustration du concept fondamental des réseaux sociaux : les internautes ont besoin de ces plateformes pour dénicher l’identité des agresseurs, et les réseaux sociaux ont besoin du signalement des internautes pour bannir ce type de contenu.


Ces informations pourront alors être transmises au community manager de la SPA, principal interlocuteur de la communauté Twitter, qu’il pourra lui-même faire remonter à l’association. C’est l’ensemble de ce processus qui permettra par la suite d’alerter les autorités et d’entamer des actions juridiques contre les responsables des méfaits.  C’est tous cela qui contribuera à dissuader d’autres personnes de faire le buzz en diffusant des vidéos les impliquant dans un acte de maltraitance animale.

Des nouvelles qui réchauffent le cœur…

Toutefois, que serait un sauvetage sans obtenir de nouvelles de l’animal concerné ? Au delà du fait de pouvoir constater que l’animal est sain et sauf, les nouvelles permettent à la SPA d’agrandir sa communauté et de sensibiliser les internautes à la cause animale. De plus, grâce à ces échos, les internautes ont l’occasion de voir le fruit de leur action et de leur bataille contre la maltraitance, permettant ainsi la réitération de ces processus de partage sur les réseaux sociaux.

On peut donc dire que les internautes peuvent se montrer essentiel, tant dans le processus de communication de la SPA que pour agir au profit du bien-être animal. Ainsi, ce type d’interactions et de pratiques permettent de redorer le blason parfois malmené des réseaux sociaux, tout en présageant d’un avenir meilleur pour un être vivant doté de sensibilité.

A vos claviers pour contribuer à changer les choses au profit des boules de poils qui méritent une seconde chance. La SPA les aide à trouver un foyer responsable et aimant !

Pour aller plus loin : 

_____

Auteure de cet article :
Nassera Gouami
Actuellement en troisième année de psychologie à l’Université Paris 8 (Vincennes – Saint-Denis), mes domaines de prédilections sont la haute couture, les tendances, ainsi que la cause animale !  Je rejoins la Team SpotPink en tant que chargée de communication & marketing pour une durée de trois semaines dans l’espoir d’affiner mes compétences, aussi bien dans le domaine de la communication que dans celui du marketing. J’espère, par la suite, pouvoir évoluer comme cheffe de projet en communication numérique à la fin de mes études, idéalement au sein d’un grand groupe.

____

Discover the english version below!

The communication sector was one of the first areas to undergo its digital revolution through the digitalization of its processes. The way of communicating has had to evolve with the 5 generations of the Internet. From Web 1.0 devoted solely to reading, to the beginnings of Web 5.0[1] in which human-computer interaction is intended to be “emotional”[2], the mass of information is multiplied and the dynamics are now multidirectional.

Public organizations, companies and associations have modernized their practices to make their mark on the Web as the digital revolution has completely turned upside down the way information is shared and consumed. Moreover, their objectives are now different. Companies, for example, now have only one mantra: they aspire to make their brand the friend of the customer. Far from the idea of making people “buy” at all costs, consumer loyalty and product enhancement are at the heart of their actions.

1901’s law type of associations are formed to serve a non-profit cause. Their presence on social networks aims to make them known, to promote their activities and to inspire as many Internet users as possible. These users can also be involved in communication strategies in the interest of the collective project. This is how the goal of the association ends up becoming the goal of the Internet user. Let’s take the case of the “Société Protectrice des Animaux (SPA)”, a french animal welfare organization to study this new trend.  

The SPA in a few words…

The SPA is a French non-profit association of public interest[3]. Founded in 1845 by Doctor Etienne Pariset, it acts for the benefit of the animal cause by denouncing mistreatment and campaigning for animal rights. Equidae, cats, canids, farm animals or even exotic (such as reptiles or primates) are also proposed for adoption by the association which is established throughout France with 62 shelters and SPA houses, 12 dispensaries and one delegation[4] [5].

With nearly 46,500 animals collected and 42,971  adopted animals (about 117 adoptions per day) and 60 millions donations collected, it goes without saying that the SPA is THE reference in terms of animal welfare in France[6].

Moreover, the SPA has obtained the renewal of the “Donation and Trust” label, guaranteeing transparency, donor respect and financial rigor, enough to reassure the most puzzled!

With more than 53,000 subscribers on Twitter in January 2020, its presence on social networks is totally justified.
However, the SPA is not alone in contributing to its success: Twitter users are also promoters of the association’s image. The socionauts and the SPA’s community manager will act together for a common goal, which is to relay feedback on an adoption, but also and especially when it comes to saving an animal in immediate danger.  

Tweeting for the benefit of the animal cause

Indeed, what could be called a “rescue process” is increasingly taking place on Twitter. The credit for this type of action does not go to the SPA alone, as some twitters are also the heroes of the story. The “Twitter Snowdens”, as I like to call them, also contribute to denouncing animal abuse.
As you may have noticed, there have been many videos and photos circulating on the web over the past few years, showing real cruelty to animals. Snapchat, Twitter and even Facebook, all communication platforms are concerned, because it is through them that the twitter’s whistleblowers  will intervene.
They will also relay on their personal Twitter accounts the video and/or photo in question, mentioning the SPA’s Twitter account on Twitter @SPA_Officiel. This is one of the main features of this rescue.

In addition to calling on the SPA, the twitter user in question goes so far as to mention the platform on which the video or photo was posted. As a result, the said platform, which must be reactive in response to requests from twitter users, will be able to make changes to its settings and act according to what is tolerated to publish or not to publish.

It is also thanks to the community and its reactivity that the video can become viral and be seen by a maximum number of people. Thus, a circular  process is put in place in which the retweeting, and reply/quote features make sense!

The web as a tool for fishing for information

Internet users will also participate in the search for information about the abuser as well as about all the people involved in the act of abuse. They will conduct their investigation by searching on these same platforms. This is a perfect illustration of the fundamental concept of social networks: Twitter users need these platforms to find the identity of the aggressors, and social networks need the reporting of Internet users to ban this type of content.

These informations can then be transmitted to the SPA’s community manager, the main interlocutor of the Twitter community, who can then alert the association himself. It is this entire process that will then make it possible to alert the authorities and take legal action against those responsible for the misdeeds.  It is all of this that will help deter others from making a buzz by broadcasting videos implicating them in an act of animal abuse.

Heart-warming news…

However, what would a rescue be without getting news of the animal involved? Beyond being able to see that the animal is safe and sound, the news allows the SPA to expand its community and raise awareness of the animal cause. Moreover, thanks to these echoes, Internet users have the opportunity to see the fruit of their action and their battle against mistreatment, thus allowing the reiteration of these sharing processes on social networks.

 

It can therefore be said that Internet users can be essential, both in the SPA’s communication strategy and in acting for the benefit of animal welfare. Thus, this type of interaction and practice helps to restore the sometimes battered image of social networks, while auguring a better future for a living being endowed with sensitivity.

Use your keyboards to help change things for the benefit of hairballs that deserve a second chance. The SPA helps them to find a responsible and loving home!

Sources :

_____

Author of this article :
Nassera Gouami
Currently in my third year of psychology at the University Paris 8 (Vincennes – Saint-Denis), my areas of predilection are haute couture, trends, and animal cause!  I am joining the SpotPink Team as a communication & marketing manager for a period of three weeks in the hope of refining my skills, both in the field of communication and marketing. I hope, afterwards, to be able to evolve as a project manager in digital communication at the end of my studies, ideally within a major group.

(Article lu 44 fois)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour valider votre commentaire... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.